Le livre tibétain de la vie et de la mort

Les enseignements montrent clairement que, si tout ce que nous connaissons de l’esprit est l’aspect qui se dissout lorsque nous mourons, nous n’aurons aucune idée de ce qui se perpétue, aucune connaissance de cette dimension nouvelle – celle de la réalité plus profonde de la nature de l’esprit. Il est donc essentiel que chacun d’entre nous apprenne, de son vivant, à se familiariser avec cette nature de l’esprit. C’est à cette condition seulement que nous pourrons la reconnaître « aussi naturellement », disent les enseignements, « qu’un enfant se réfugiant dans le giron de sa mère », et qu’en demeurant dans cet état, nous seront finalement libérés.

Une description de la nature de l’esprit conduit naturellement à des instructions complètes sur la méditation, car seule la méditation peut nous permettre d’en renouveler la découverte, de la réaliser et de la stabiliser graduellement. Une explication de la nature de l’évolution humaine, de la renaissance et du karma sera ensuite proposée, afin de vous donner la signification la plus complète possible de notre cheminement à travers la vie et la mort, et d’en indiquer le contexte.

Vous aurez alors acquis une connaissance suffisante pour pénétrer avec confiance au coeur même de cet ouvrage – un exposé complet et détaillé, puisé à des sources variées, de l’ensemble des quatre bardos ainsi que des différentes étapes de la mort. Instructions, conseils et pratiques spirituelles y sont présentés en détail pour vous permettre à la fois de vous aider vous-même et d’aider les autres à traverser les différentes étapes de la vie, du processus de la mort, de la mort elle-même et de « l’après-mort ». En conclusion, le livre nous propose une perpsective sur la manière dont les enseignements traitant des bardos peuvent nous aider à comprendre la nature la plus profonde de l’esprit humain et de l’univers.

p 46, 47

Il est intéressant de souligner que « bouddhiste » se dit nangpa en tibétain, ce qui signifie « tourné vers l’intérieur », celui qui recherche la vérité non pas à l’extérieur mais au sein de la nature de l’esprit. Tout l’entraînement bouddhiste, tous ces enseignements n’ont qu’un seul but : se tourner vers la nature de l’esprit, et ainsi nous libérer de la peur de la mort et nous aider à réaliser la vérité de la vie.

p 114

Apprendre à méditer est le plus grand don que vous puissiez vous accorder dans cette vie. En effet, seule la méditation vous permettra de partir à la découverte de votre vraie nature et de trouver ainsi la stabilité et l’assurance nécessaires pour vivre bien, et mourir bien. La méditation est la route qui mène à l’éveil.

p 123

La méditation consiste à ramener l’esprit en lui-même, ce qui est tout d’abord accompli par la pratique de l’attention.

p 129

Si ces extraits vous ont inspiré, vous pouvez le commander sur Amazon : Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.